Fin de la polémique

fin-de-la-polemique-1

Le Haut-Commissariat dément la rumeur sur l'arrivée de militaires en Nouvelle-Calédonie.

Communiqué du Haut-Commissariat :


Le Haut-commissariat a pris note avec surprise des différents communiqués concernant l'arrivée d'un vol militaire en fin de semaine. Cette information est inexacte et aucun vol militaire n'a été confirmé comme devant arriver ces jours-ci sur le territoire.

 

En revanche, comme le Haut-Commissaire l'a indiqué dans son intervention jeudi dernier, aux côtés du Président du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, il convient de prévoir dès à présent les conditions dans lesquelles les relèves programmées des personnels des Forces Armées de la Nouvelle-Calédonie (FANC) et de la Gendarmerie Nationale vont pouvoir se dérouler.

 

Ces personnels sont engagés quotidiennement au service des Calédoniens et de leur sécurité, mais aussi dans des opérations de solidarité locale (opération Résilience en cours sur Koné au profit des personnes dans le besoin) ou internationale (très récemment sur les suites du cyclone Harold par exemple).

 

Le Haut-commissaire a également indiqué avec la plus extrême clarté que ces arrivées, suspendues depuis la mi-mars dernier, se feraient dans le strict respect des mesures arrêtées pour l'ensemble des nouveaux arrivants sur le Territoire, et il s'étonne donc de la teneur des propos de certains responsables parfaitement au fait de ces engagements pris publiquement.

 

Des protocoles sanitaires sont en cours d'élaboration entre la DASS de Nouvelle-Calédonie et la Direction interarmées du service de santé des Armées, également en charge de la Gendarmerie. Ces protocoles doivent permettre de confier aux services de santé des Armées une partie des missions de contrôle prévues pendant la période de confinement strict de 21 jours et de ne pas peser sur les capacités de la DASS de Nouvelle-Calédonie quant à l'accueil des résidents en cours de rapatriement selon un plan mis en œuvre par le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.