Economie. L'USOENC s'inquiète

economie-l-usoenc-s-inquiete

L'USOENC organisait son assemblée générale annuelle hier à Ko We Kara. Le premier syndicat du territoire a débattu très largement de la situation économique du territoire. (Photo. Facebook Usoenc)

Les remontées de terrain qui émanent des syndicats affiliés à l'USOENC mettent en lumière une inquiétude générale. En effet, on peut dire que tous les secteurs de l'économie ont été touchés par la crise et ses conséquences. Qu'il s'agisse du soenc transport avec la situation d'Aircalin et celle de tous les acteurs du tourisme. Qu'il s'agisse de l'inquiétude des retraités, ou des fonctionnaires, les incertitudes sur l'avenir sont nombreuses. 

Au cœur des discussions hier : le nickel. Avec notamment les interrogations lourdes qui pèsent sur la situation de nos trois usines. Les dettes de KNS, les difficultés récurrentes de la SLN, mais aussi le dossier de l'usine du sud ont occupé les débats. Au moment où Trafigura, troisième groupe marchand de pétrole et de métaux au monde, a transmis une offre à Vale Canada pour la reprise du site de Goro, le SOENC nickel s'inquiète des pressions exercées notamment par l'ICAN qui milite pour une solution Sofinor Korean Zinc que le syndicat juge "symbolique mais pas réaliste". 

L'USOENC qui au cours de cette assemblée hier a également modifié sa charte financière pour rééquilibrer le produit des cotisations en faveur des syndicats affiliés.