Eco. La balance des paiements 2019

eco-la-balance-des-paiements-2019

L’IEOM a publié la balance des paiements de Nouvelle Calédonie en 2019. Le document recense les opérations économiques et financières entre les résidents de Nouvelle Calédonie et l’extérieur au cours de l’année.

Yann Caron, directeur de l'IEOM sur les transactions courantes
Yann Caron sur les rentrées d'argent
Tout d’abord concernant les transactions courantes. On note que le déficit augmente. Le solde est déficitaire de 77 milliards de Franc après déjà 40 milliards CFP en 2018. C’est notamment lié à nos besoins d’importer des biens en raison de notre insularité mais nous avons eu aussi des besoins spécifiques en 2019. 

A retenir également de ces flux que la Calédonie a un lien évidemment important avec la métropole mais aussi un fort ancrage dans la région Asie-Pacifique. Par exemple la Chine représente 28% des échanges de bien contre 19% pour la métropole. 
Du côté des rentrées d’argent, il y a évidemment les versements publics de l’état qui représentent 118 milliards CFP principalement en versement de salaires de l’administration, mais ce n’est pas la seule source. 

Ces investissements directs étrangers et métropolitains entrants sont en forte hausse. Ils s’établissent à 78 milliards CFP pour Vale, KNS et SLN.
En revanche, concernant les capitaux sortants du territoire, les acquisitions immobilières sont en recules. Elle représente 9.8 milliards en 2019. C’est près de 2 milliards de moins qu’en 2018. Et concernant les placements hors titres (les dépôts bancaires ou les assurances-vie) de l’épargne des résidents calédoniens (que ce soit les ménages ou les entreprises), ils génèrent un flux sortant de 19 milliards de francs. Les capitaux entrants eux s’élèvent à 11 milliards. 

Le document de la balance des paiements en 2019 est consultable en ligne sur le site de l’Institut des émissions d’outre mer.