D. Goa veut fédérer

d-goa-veut-federer

L’unité de tous les partis indépendantistes est la clé des prochaines échéances électorales. C’est en substance le message délivré vendredi midi par Daniel Goa en ouverture du 49ème congrès de l’Union Calédonienne.

Le reportage de Gilles Ménage

Canala qui accueille son premier congrès de l'UC depuis exactement trente ans, et c’est tout un symbole. Car c’est ici même, il y a trente ans, que le plus ancien parti indépendantiste de Nouvelle Calédonie avait décidé de déposer les armes. Après la coutume de bienvenue et alors que flottent au vent, à côté du drapeau du FLNKSet celui de l'UC , les drapeaux indépendantistes basque et breton, les délégations de militants venues de tout le territoire se sont rassemblées dans la grande salle polyvalente de Canala pour écouter le discours d’ouverture du Président. Un Daniel Goa offensif qui souligne la période historique que nous vivons, tout en critiquant vertement l’arrogance et les mensonges dit-il de ceux qui prévoyaient une victoire massive du non.

Le président de l'UC qui précise que les groupes indépendantistes du congrès demanderons très prochainement au Congrès la tenue de la deuxième consultation référendaire prévue par l’accord de Nouméa, et réaffirme que selon lui, l’ouverture de la liste électorale spéciale n’est pas négociable.