Crise interne à l'USOENC

crise-interne-a-l-usoenc

Boycott de l'élection du secrétaire général par une partie du bureau exécutif et rapport d'activité et résolution générale rejetés, la crise perdure à l'USOENC. Crédit : CFDT

Après le rejet du rapport d'activité hier, c'est au tour de la résolution générale d'être désapprouvée par la base de l'USOENC. Sur 609 suffrages exprimés, 318 voix ont rejeté cette résolution, seuls 291 délégués ont voté pour. Milo Poaniewa, le secrétaire général réélu hier a parlé de vote de contestation.

Ce n'est pas parce que l'USOENC n'a pas approuvé sa résolution générale que l'union syndicale ne va pas travailler selon Milo Poaniewa. Le secrétaire général n'exclut pas la convocation d'un congrès extraordinaire pour la repasser.  

Hier, Milo Poaniewa a été réélu à la tête de l’organisation avec 17 voix pour, 2 bulletins blancs et 12 abstentions qui provenaient des SOENC commerce, transport et santé qui contestaient le refus de leur candidature. En effet, elle n’aurait pas été déposée à temps selon les cadres de l’USOENC. Les dissidents contestent ce point de règlement et réfléchissent à porter un recours ou non devant les autorités compétentes.