"Courts séjours", les explications

courts-sejour-les-explications

Dans "Vous avez un avis" hier matin, un auditeur s’interrogeait sur la présence d’un formateur venu de métropole, qui a pu commencer à dispenser sa formation sans être soumis à une quatorzaine stricte. Explications de ce dispositif "courts séjours".

Les détails sur les procédures
Le dispositf "courts séjours" est un dispositif dérogatoire, réservé aux entreprises qui ne peuvent se passer de la venue de personnes extérieures, sous peine de pénaliser gravement leur activité. Le gouvernement étudie d’ailleurs chaque demande formulée par les entreprises, et y répond au cas par cas. Dans le cadre de cette formation, toutes les procédures ont été respectées nous a dit le directeur de l’institut de formation, qui applique à la lettre les consignes sanitaires de la DASS.  Ce formateur, qui a été testé trois fois avant de prendre l’avion, et qui est testé une fois par semaine pendant la durée de son séjour Calédonien, effectue les transports entre l’hôtel et son lieu de formation à bord d’un véhicule agréé par le gouvernement, désinfecté après chaque voyage. 

Si le gouvernement a autorisé la venue de ce formateur, c’est qu’il n’y avait pas d’autres solutions possibles nous a expliqué le directeur de l’institut de formation. "Ce sont des formations certifiantes. Des formations pour le transport de marchandises dangereuses. Il devait venir au mois de mars, mais avec la crise covid, ça été annulé. On avait des dérogations de la mission marchandises dangereuses en métropole du ministère jusqu'à fin novembre pour les renouvellements de certification. Ce formateur permet la certification des stagiaires et il permet entre autres l'alimentation des stations-services, la distribution de gaz, le ramassage des déchets infectieux ou encore le transport de sources radioactives au profit du Médipole".

Et comme tous les courts séjours autorisés par le gouvernement, c’est l’entreprise qui sollicite la demande qui prend en charge le coût de la quatorzaine.