CNC. Un individu mis en examen

cnc-un-individu-mis-en-examen

Une personne a été mise en examen après l’incendie du faré de la piscine du CNC mardi soir. Il s’agit d’un homme de 37 ans, sans domicile fixe.

Le procureur de la République, Yves Dupas, explique dans un communiqué que le mis en cause a reconnu être à l’origine du sinistre survenu mardi soir en ayant enflammé un mouchoir pour avoir plus de luminosité qu’avec son briquet dans le but de vérifier que son sac à doc se trouvait bien à proximité des palmiers. Il avait jeté le mouchoir sans vérifier s’il était éteint, ni où il tombait.  Yves Dupas indique que le feu se serait propagé via les affaires personnel puis les palmiers avant d’atteindre le faré de la piscine. Hier soir le mis en cause était toujours présenté devant le juge des libertés et de la détention. Le parquet a requis à son encontre son placement en détention provisoire. L’auteur présumé risque une peine d’emprisonnement de 5 ans et une amende de 12 millions de francs. 
Un deuxième SDF avait été interpellé au lendemain de l’incendie, mais à ce stade, l’enquête ne permet pas de conclure à son implication.