Centrale Pays : le choix du gaz

centrale-pays-le-choix-du-gaz

C'est au gaz naturel que devrait fonctionner la nouvelle centrale de la SLN à Doniambo. Un choix acté fin novembre par Nouvelle Calédonie Energie et annoncé ce matin par le directeur de NCE.

Après une longue phase d'études qui avait débouché en mai dernier sur 4 solutions possibles les actionnaires de NCE dont la Nouvelle Calédonie étaient arrivés à l'heure du choix et le directeur de Nouvelle Calédonie Energie Chris Fouqueray nous a donc annoncé ce matin notamment que c'est le gaz naturel qui a été retenu comme combustible pour alimenter la centrale pays.

NCE a renoncé pour l'instant à l'idée d'une centrale hybride qui fonctionnerait pour partie grâce à l'énergie solaire. Solution jugée trop coûteuse et techniquement difficile à réaliser.

La difficulté de ce mix avec l'énergie photovoltaïque tient notamment à la surface. Le seul terrain disponible pour accueillir la quantité de panneaux nécessaire se trouve au nord de Païta et il faudrait donc construire des lignes électriques dédiées jusqu'à Doniambo. En ce qui concerne l'infrastructure gaz, NCE fait le choix d'un navire de grande taille qui sera ancré sur un axe pivotant anticyclonique à 500m de l'îlot Freycinet, à l'extérieur de la grande rade. Il sera équipé d'une unité de regazéification du gaz naturel liquide acheté en grande quantité sur le marché asiatique, ce qui permet de réduire les coûts. Le gaz circulera ensuite dans un gazoduc ensouillé puis enterré jusqu'à la centrale, qui sera installée sur le site dit du "terrain de foot", au plus près de l'industriel.

Reste évidemment à financer le projet car même si aucun chiffre officiel ne circule on sait que le coût de cette centrale est compris entre 70 et 110 milliards de francs.

En 2020 l'année sera consacrée à la phase des permis de construire et à la précision des coûts par la réponse aux appels d'offres. Une étape qui sera cruciale pour la suite du projet.