BTP. Il manque 25 milliards

btp-il-manque-25-milliards

Pour que le BTP se porte bien, il doit générer environ 110 milliards de chiffre d’affaire par an, mais les prévisions pour 2020 montrent qu’il manque 25 milliards.

Le BTP fait ses comptes, pour essayer d’anticiper l’évolution de l’activité du secteur dans les mois et les années qui viennent. La cellule économique du BTP organise pour cela des réunions auprès des professionnels – entreprises, architectes, promoteurs – pour livrer les chiffres du secteur tels qu’ils s’établissent au 1er semestre 2020. Mais elle scrute aussi l’évolution sur plusieurs années. Ainsi, le chiffre d’affaire annuel généré par le BTP a diminué de moitié depuis 2010. Il se situait environ à 85 milliards par an l’an dernier. Insuffisant selon José Aparisi, le directeur de la cellule économique du BTP. 

L’un des indicateurs scrutés par les professionnels pour mesurer la santé du BTP, c’est le volume de ciment écoulé chaque année. "Un chiffre en baisse depuis 2010. Il a connu une descente vertigineuse jusqu'en 2018 explique José Aparisi. Là il continue à baisser, mais moins fort qu'en 2019 puisqu'il y aurait une tendance de reprise de vente de sacs qui permet de faire essentiellement des petits travaux par l'artisanat ou les très petites entreprises, essentiellement depuis la fin du confinement."

Ce qui tend à prouver que les Calédoniens, qui ne peuvent pas voyager en raison de la crise sanitaire, en profitent pour faire des travaux d’amélioration de leur habitat. Mais c’est évidemment insuffisant pour relancer le secteur. 
Si la commande publique reste satisfaisante, les professionnels notent un fort recul de la commande privée, qui résulte selon eux, de l’incertitude institutionnelle liée à la période des référendums.