Bientôt la fin du plastique

bientot-la-fin-du-plastique

Le Congrès a adopté ce jeudi un projet de loi du pays qui vise tout bonnement à à interdire l'importation et la commercialisation de très nombreux produits en matière plastique à usage unique, et ce dès le premier juillet 2019.

C'est une petite révolution dans les habitudes de consommation des calédoniens que le Congrès a adopté ce jeudi, juste avant d'entreprendre l'examen du budget primitif 2019. Il s'agissait en effet d'un projet de loi du pays qui vise tout bonnement à interdire l'importation et la commercialisation de très nombreux produits en matière plastique à usage unique, et ce dès le premier juillet 2019.

Une petite révolution en effet dans la mesure où la liste des produits que nous utilisons au quotidien est particulièrement longue. Et ça commence par les courses au supermarché. Fini les poches pour les légumes ou les fruits, finis les sacs plastiques à la caisse, y compris ceux qui sont réutilisables. C'en est terminé également des produits en plastique jetables, autrement dit les couverts, les assiettes, les verres, les gobelets, les tasses, les pailles ou encore les cotons-tiges. Avec une mention particulière pour les barquettes en plastique, que vous trouvez par exemple chez votre traiteur habituel. 4 millions de ces barquettes sont distribuées chaque année en Calédonie et elles seront interdites à partir du 1er mai 2020. Une entrée en vigueur différée destinée à laisser le temps aux commerçants d'écouler leur stock, mais surtout de trouver des alternatives. Même chose pour les barquettes jetables qui contiennent des plats préparés par exemple et là, l'interdiction courra à partir du 1er mai 2022. Adieu plastique donc, l'avenir est au carton, au tissu, au papier ou à toute autre matière biodégradable. 

Et si, au congrès, l'ensemble des élus reconnaissait le bien-fondé d'un tel projet, des voix se sont élevées pour exprimer des doutes sur les modalités d'application du texte, et sur la capacité des entreprises calédoniennes à s'adapter aussi rapidement. 
Quoi qu'il en soit la loi a donc été adoptée. Les élus Calédonie Ensemble et indépendantistes ont voté pour. Le Rassemblement et les Républicains calédoniens se sont abstenus.