Armée de l'air : nouvelle stratégie

armee-de-l-air-nouvelle-strategie

Depuis le 11 septembre dernier l'armée de l'air française a changé de nom et de logo. Elle s'appelle désormais armée de l'air et de l'espace. Etape symbolique pour une arme qui doit désormais faire face à de nombreux défis technologiques.

Le colonel Yann Valentin, commandant la base aérienne 186 de la Tontouta
Faire face c'est d'ailleurs la devise de l'armée de l'air, et de l'espace donc qui conformément au vœu du président de la république et chef des armées prend un virage symbolique en associant les aviateurs à la mise en œuvre de nouveaux moyens spatiaux militaires, dans un contexte de tensions internationales croissantes. Ces dernières années, la Russie, la Chine et l'Inde notamment ont fait la démonstration hostile de leur capacité de destruction de satellites, et l'objectif de Paris est donc de concentrer les expertises et les moyens consacrés à l'espace au sein d'une même armée, l'Armée de l'air, qui intègre le nouveau Commandement de l'espace installé à Paris et bientôt aussi à Toulouse, pour être au plus près de son partenaire, le Centre national d'études spatiales. Pour autant il ne s'agit pas d'une révolution mais d'une évolution nous a confié le colonel Yann Valentin, commandant la base aérienne 186 de la Tontouta.

Ce matin une cérémonie était organisée sur la base 186 lieutenant Paul Klein à l'occasion de ce changement de nom, et de logo. Là encore pas de révolution. L'épervier bleu blanc rouge, logo qui date de 2010, symbole de la surveillance et de la chasse, est toujours là. Mais il survole désormais une courbe qui évoque le globe terrestre. Comme une confirmation que l'armée de l'air vient de prendre de la hauteur.