Armée. 70 ans de l'EROM

armee-70-ans-de-l-erom

La base aérienne 186 lieutenant Paul Klein de la Tontouta fêtait ce matin les 70 ans de l’escadrille de reconnaissance Outre-Mer 80. Une glorieuse unité née en Indochine en 1949.

La base aérienne 186 lieutenant Paul Klein de la Tontouta fêtait ce matin les 70 ans de l’escadrille de reconnaissance Outre-Mer 80. Une glorieuse unité née en Indochine en 1949 et qui a été mise en sommeil en 1955 avant que l’actuel escadron de transport 52 de la Tontouta reprenne ses traditions en avril 2016. 



Ce matin, ses héritiers célébraient donc son anniversaire sur le tarmac de Païta. Lors d’une belle cérémonie, les 29 aviateurs de l’ET52 se sont vus remettre leur fourragère aux couleurs du ruban jaune et vert de la médaille militaire obtenue par l’unité en 1955. Une décoration perçue des mains du commandant supérieur des Forces Armées de Nouvelle-Calédonie, le général de brigade Franck Barrera, et du commandant de la base, le colonel Philippe Colin. L’avion Casa 265 de l’escadron de transport a été ensuite baptisé du nom de l’île de Tiga et béni par les aumôniers militaires, le père Amaury Cariot et le pasteur Julien Teissonnière. Un aéronef qui arbore une nouvelle livrée pour l’occasion

Durant ses 6 années en Indochine, l’EROM 80 a multiplié les missions de reconnaissance autour de Ninh Binh et d’Hanoï mais aussi au nord du Laos et de Ðiện Biên Phủ. C’est une fierté pour le capitaine Antoine Monin de commander cette unité mythique de l’armée de l’air.

Un Casa qui a été également baptisé au champagne ce matin par Miss Nouvelle-Calédonie, Anaïs Toven.