Alcool, vitesse et ceinture

alcool-vitesse-et-ceinture

La mortalité sur les routes a été stable en 2019. Tout comme en 2018, 52 personnes ont trouvé la mort dans des accidents de la circulation l’année dernière. Un chiffre confirmé par la DITTT qui a publié son baromètre de l’accidentologie.

52 morts, tués au cours de 43 accidents. 8 victimes sur 10 conduisaient des voitures ou des fourgons, 10% des motos et l'on déplore également 10% de piétons parmi les personnes décédées. Des victimes, en majorité, âgées de 25 à 65 ans.

Dans 8 cas sur 10 l’alcool où les stupéfiants figurent parmi les raisons des accidents. La vitesse excessive est également l’un des facteurs dans 80% des cas tout comme le non port de la ceinture de sécurité qui concerne 82.5% des victimes.

Sans surprise, ces accidents ont majoritairement eu lieu le week-end. Plus de 60% des drames ont eu lieu le samedi ou le dimanche, jour le plus meurtrier de la semaine. Et qui dit week-end, dit déplacement de nuit. En Calédonie, on meurt davantage sur les routes entre 22h et 3h du matin avec un pic également entre 5h et 6h qu’en journée.

Concernant, les secteurs géographiques où se sont déroulés ces accidents : Canala est la commune la plus endeuillée avec 5 tués. Viennent ensuite Houailou, Boulouparis et Nouméa avec 4 morts courant 2019, Poindimié, Dumbéa et Païta où l’on a déploré 3 victimes n’ont pas, non plus, été épargnés.

Si le nombre de tués est identique à celui de 2018, on retiendra une hausse significative des accidents corporels de 15% en 2019.  Et c’est la zone de Nouméa qui est la plus impactée avec un bond de 33%, passant ainsi de 163 accidents avec des blessés à 218.