2 meurtres et 8 viols aux assises

2-meurtres-et-8-viols-aux-assises

La première session d’assises de l’année ouvrira le 9 mars et se clôturera le 27 mars. 10 affaires criminelles seront jugées durant ses 3 semaines.

Une session relativement importante. La Cour jugera majoritairement des affaires de mœurs à huis clos. Mais la première sera une affaire de sang le 10 mars. Gwenaël Daoueli, 30 ans, comparaitra pour le meurtre de son jeune frère Brian lors d’un coup de chasse à Ouégoa en juillet 2017. Après l’avoir frappé d’un coup de poing derrière la tête alors que la victime conduisait, ils étaient descendus de voiture et il lui avait porté 3 coups de couteau à la cage thoracique. Il encourt une peine de 30 ans de réclusion criminelle. 

Un autre meurtre sera jugé deux jours plus tard le 12 mars.
Geoffrey Poadaé, 35 ans, est accusé d’avoir tué un homme de 60 ans en lui fracassant le crâne avec un pot de fleur. Les faits remontent au 13 octobre 2018 à Nouméa. Il est sorti d’un appartement et aurait été agressé sans raison par le sexagénaire. Des dires qui restent à établir. Condamné déjà à 16 reprises, il est en état de récidive. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Et enfin, le dossier le plus sordide et le plus conséquent sera examiné sur 4 jours lors de la dernière semaine de session du 23 au 26 mars. 5 accusés âgés de 30 à 37 ans seront dans le box pour répondre de séquestration, vol avec violences et viol commis à l’encontre de David Voisin les 4 et 5 mai 2018.
La victime âgée de 37 ans avait pris en stop dans sa camionnette ses futurs bourreaux originaires d’Ouvéa devant la boulangerie Parisiana à la Vallée du tir sans savoir qu’elle allait subir les pires sévices. Elle n’avait été libérée que le lendemain du côté de Saint-Louis vers 13h. 
Un seul accusé comparaitra pour les faits criminels, en l’occurrence pour viol. La victime avait eu notamment l’instinct perforé par une branche d’arbre. 
L’accusé risque la réclusion criminelle à perpétuité et ses acolytes encourent 10 ans de réclusion pour séquestration et vol avec violences. 

Ajoutons que parmi les affaires de viols, l’une a été commise à Wallis et sera jugé à Nouméa, lieu où l’accusé a été interpellé. Et qu’une autre avait défrayé la chronique le 19 mai 2018. Une femme de 72 ans avait été agressée à son domicile à la Foa par un homme de 35 ans, venu voler sa voiture. Il lui avait fracassé le crâne, étranglé puis violé digitalement ! Il encourt une peine de 20 ans de réclusion criminelle.